dimanche 10 mai 2020

Limites planétaires et risques systémiques : faire mieux que les Shadoks ?

Les dégradations de l’environnement liées aux activités humaines appellent une transformation profonde de la quasi-totalité des sociétés actuelles. Une multitude de plans, stratégies et actions de « développement durable » ont été mis en œuvre de longue date, à toutes les échelles. Les nouvelles propositions sont innombrables. Mais même dans un domaine crucial comme l’agriculture, obtenir des résultats à la hauteur des besoins apparaît loin d’être acquis.

Sur des questions se situant à des niveaux maximum en termes d’enjeux pour l’humanité, de complexité, de conflictualité… dans un contexte de crise économique et sociale majeure et de grande incertitude, faire mieux que les Shadoks suppose de mieux traiter trois préalables, trois évidences :

  1. L'évaluation des risques, la définition des priorités et l’adéquation entre objectifs et moyens
  2. Une information à la fois accessible, complète, diverse, rigoureuse et éclairante
  3. L’indispensable participation citoyenne

Lire la suite...